Le propriétaire du bien est autorisé à revendre sa propriété (pas de prix minimum exigé). Il n’existe pas d’impôt sur les plus-values. Toutefois, le vendeur doit s’acquitter d’une taxe de transfert de 5% et le nouvel acquéreur doit payer un droit d’enregistrement de 5%.